Le viol de la fille selon la Bible (1/2)



Selon la Bible, la fille qui n'est pas fiancé et qui se fait violer devra se marier avec son agresseur :

Deutéronome 22
28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence (taphas) et couche (shakab) avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,
29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent; et, parce qu'il l'a déshonorée ('anah), il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra.


Certains chrétiens tel que Sam Shamoun, ayant été horrifier par une tel loi, ont tentés de nier cette évidence et pensent avoir démontré que le verset ne parle pas de viol mais plutôt de la  séduction d'une jeune fille, ce qui serait donc un cas de fornication. La réponse de Sam Shamoun, ainsi que des autres chrétiens, est incorrect et cet article va le démontrer. Voici le plan de l'article en question : 




- Étude du contexte

- Comparaison entre les mots taphas, laqach et chazaq

- Différences entre le mot taphas et pathah

- Autres objections

- Les savants juifs et chrétiens sur Deutéronome 22.28-29

- Conclusion







- Étude du contexte


Voici les versets qui ont relations avec l'étude :

Exode 22
16 Si un homme séduit une vierge qui n'est point fiancée, et qu'il couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme.
17 Si le père refuse de la lui accorder, il paiera en argent la valeur de la dot des vierges.

Deutéronome 22
22 Si l'on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d'Israël.
23 Si une jeune fille vierge est fiancée, et qu'un homme la rencontre dans la ville et couche avec elle,
24 vous les amènerez tous deux à la porte de la ville, vous les lapiderez, et ils mourront, la jeune fille pour n'avoir pas crié dans la ville, et l'homme pour avoir déshonoré ('anah) la femme de son prochain. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.
25 Mais si c'est dans les champs que cet homme rencontre la jeune femme fiancée, lui fait violence (chazaq) et couche (shakab) avec elle, l'homme qui aura couché avec elle sera seul puni de mort.
26 Tu ne feras rien à la jeune fille; elle n'est pas coupable d'un crime digne de mort, car il en est de ce cas comme de celui où un homme se jette sur son prochain et lui ôte la vie.
27 La jeune fille fiancée, que cet homme a rencontrée dans les champs, a pu crier sans qu'il y ait eu personne pour la secourir.
28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence (taphas) et couche (shakab) avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,
29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent; et, parce qu'il l'a déshonorée ('anah), il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra.


Ce passage fait la différence entre la femme marié ou fiancé, et la femme non fiancé.

La femme marié ou fiancé :

Deutéronome 22.22-24 : Adultère de la femme marié ou fiancé
Deutéronome 22.25-27 : Viol de la femme fiancé

La femme vierge non fiancé :

Exode 22.16 : Séduction de la femme vierge non fiancé.
Deutéronome 22.28-29 : Viol de la femme vierge non fiancé.


Si Deutéronome 22.28-29 ne concernait pas un viol, alors on serait en droit de nous demander : Quel doit être le cas de celui qui viol une femme vierge non fiancé, puisqu'on ne le trouverait nulle part? C'est le seul verset qui parle du viol de la vierge non fiancé. Ainsi, il est donc évident que l'auteur, après avoir traiter le cas de la femme marié/fiancé, traite de la même façon celui de la femme non fiancé.







- Comparaison entre les mots taphas, laqach et chazaq


Dans cette partie, on va étudier les mots hébreux utilisé dans le passage.

On retrouve la prétention suivante de la part de certains chrétiens tel que Sam Shamoun :

Le mot taphas peut ne pas impliquer une violence, et d'ailleurs il est traduit dans plusieurs Bible par "saisir", et non pas par "violer, faire violence". Donc le mot taphas n'implique pas nécessairement la violence. Si l'auteur du Deutéronome a utilisé le mot chazaq dans Deutéronome 22.25 pour viser le viol, puis ne l'utilise plus dans Deutéronome 22.28 et utilise à la place le mot taphas, c'est que ce dernier verset ne concerne pas le viol. Lorsque Tamar fut violé (2Samuel 13.14), c'est le mot chazaq qui a été utilisé, et lorsque Dina fut violé (Genèse 34.2), c'est le mot laqach qui fut utilisé, donc pas taphas.


Pour répondre à ces objections, nous allons étudier les mots taphas, chazaq et laqach.

Sam Shamoun dit que le mot taphas n'inclut pas forcément le viol, il cite pour cela le verset suivant :

Jérémie 2.8
Les sacrificateurs n'ont pas dit: Où est l'Eternel? Les dépositaires (taphas) de la loi ne m'ont pas connu, Les pasteurs m'ont été infidèles, Les prophètes ont prophétisé par Baal, Et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours.


Sam Shamoun a cité Jérémie 2.8 où le mot taphas est utilisé sans lien avec la violence. Pendant qu'on y est, il aurait pu aussi citer le verset suivant :

Genèse 4:21 
Le nom de son frère était Jubal: il fut le père de tous ceux qui jouent (taphas) de la harpe et du chalumeau.


Mais cela n'a pas de sens, il doit citer les versets où le mot taphas est utilisé en rapport avec des personnes.

Comme Sam Shamoun ainsi que tout les chrétiens reconnaissent que le verset Deutéronome 22.25 concernent bien un viol, alors on va montrer que les mots chazaq et taphas ont des sens semblables, voir plus.

Regardons les définitions de ces mots :

Définition de taphas :

1) attraper, saisir, manier, poser, manipuler
1a) (Qal)
1a1) retenir, saisir, attraper, arrêter
1a2) saisir (dans le but de) manier, employer habilement
1b) (Nifal) être saisi, être arrêté, être attrapé, être pris, capturé
1c) (Piel) attraper, saisir (avec les mains)

Traduction générale par :

saisir, être prise, combattants, s'emparer, prendre, faire violence, être victime, s'attaquer, dépositaire (de la loi), arrêter, occuper, porter, manier (le bouclier), jouer (de la harpe), envahir, conquérir, être garni; 65

http://concordance.keo.in/strong_hebreu/strong-hebreu-8610.html



Définition de laqach :

1) prendre, recevoir, apporter, enlever, saisir, acquérir, acheter, apporter, épouser, prendre épouse, emmener au loin
     1a) (Qal)
           1a1) prendre, prendre en main
           1a2) prendre et emmener
           1a3) se saisir de
           1a4) se procurer, obtenir, prendre possession de, choisir, prendre en mariage, recevoir, accepter
           1a5) apporter
           1a6) emmener, conduire
           1a7) capturer, saisir
     1b) (Niphal)
           1b1) être capturé
           1b2) être enlevé
           1b3) être emmené, emporté
     1c) (Pual)
           1c1) être emmené captif

Traduction générale par :

prendre, recevoir, emmener, enlever, apporter, accepter, porter, sortir, donner; 965

http://concordance.keo.in/strong_hebreu/strong-hebreu-3947.html?keologin=concordance&



Définition chazaq :

1) fortifier, prévaloir, être fort, devenir fort, être courageux,être ferme, être résolu
     1a) presser, accélérer
           1a1) être rigide, dur (mauvais sens)
           1a2) être sévère
     1b) rendre fort, donner des forces
           1b1) fortifier, soutenir, encourager
     1c) afficher sa force, prévaloir, retenir, supporter
     1d) se fortifier

Traduction générale par :

fort, force, fortifier, saisir, augmenter, presser, endurcir, retenir, soutenir, courage, se garder, violence, s'obstiner, aider, tenir, s'appuyer, vigoureusement, ...; 289

http://concordance.keo.in/strong_hebreu/strong-hebreu-2388.html


A présent, regardons toutes les fois où les mots taphas, chazaq et laqach concernent des personnes, ou des habitants d'une ville.

Lorsqu'on compare les mots taphas, chazaq et laqach, on constate qu'ils ont le même sens :

Genèse 39.12
elle le saisit (taphas) par son vêtement, en disant: Couche avec moi! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s'enfuit au dehors.

1 Samuel 15:27 
Et comme Samuel se tournait pour s'en aller, Saül le saisit (chazaq) par le pan de son manteau, qui se déchira.

Genèse 39:20 
Il prit (laqach) Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés: il fut là, en prison.





2 Rois 10:14 
Jéhu dit: Saisissez (taphas)–les vivants. Et ils les saisirent (taphas) vivants, et les égorgèrent au nombre de quarante–deux, à la citerne de la maison de réunion; Jéhu n'en laissa échapper aucun.

2 Samuel 2:16 
Chacun saisissant (chazaq) son adversaire par la tête lui enfonça son épée dans le flanc, et ils tombèrent tous ensemble. Et l'on donna à ce lieu, qui est près de Gabaon, le nom de Helkath–Hatsurim.

2 Samuel 10:4 
Alors Hanun saisit (laqach) les serviteurs de David, leur fit raser la moitié de la barbe, et fit couper leurs habits par le milieu jusqu'au haut des cuisses. Puis il les congédia.





Deutéronome 20:19 
Si tu fais un long siège pour t'emparer (taphas) d'une ville avec laquelle tu es en guerre, tu ne détruiras point les arbres en y portant la hache, tu t'en nourriras et tu ne les abattras point; car l'arbre des champs est–il un homme pour être assiégé par toi?

2 Chroniques 8:3 
Salomon marcha contre Hamath, vers Tsoba, et s'en empara (chazaq).

Josué 11:16 
C'est ainsi que Josué s'empara (laqach) de tout ce pays, de la montagne, de tout le midi, de tout le pays de Gosen, de la vallée, de la plaine, de la montagne d'Israël et de ses vallées,






Ezéchiel 17:20 
J'étendrai mon rets sur lui, et il sera pris (taphas) dans mon filet; je l'emmènerai à Babylone, et là je plaiderai avec lui sur sa perfidie à mon égard.

Job 18:9 
Il est saisi au piège par le talon, Et le filet s'empare (chazaq) de lui;

Deutéronome 22:18 
Les anciens de la ville saisiront (laqach) alors cet homme et le châtieront;






Jérémie 50:24 
Je t'ai tendu un piège, et tu as été prise, Babylone, A l'improviste; Tu as été atteinte, saisie (taphas), Parce que tu as lutté contre l'Eternel.

Jérémie 20:7 
Tu m'as persuadé, Eternel, et je me suis laissé persuader; Tu m'as saisi (chazaq), tu m'as vaincu. Et je suis chaque jour un objet de raillerie, Tout le monde se moque de moi.

Amos 9:3 
S'ils se cachent au sommet du Carmel, Je les y chercherai et je les saisirai (laqach); S'ils se dérobent à mes regards dans le fond de la mer, Là j'ordonnerai au serpent de les mordre.




Toutes les fois où le mot taphas est utilisé envers des personnes ou un ville (donc de ses habitants), il contient de la violence qui montre que la personne envers qui il est utilisé est contrainte et est non consentante :

Genèse 39.12 : Joseph contraint par le femme du roi de coucher avec elle
Nombres 5.13 : parle d'une femme qui n'a pas été prise sur le fait lors d'un adultère, or si elle l'aurait été, elle serait condamné à mort
Nombres 31.27 : parle de combattants
Deutéronome 20.19 : prise d'une ville
Deutéronome 21.19 : Un père et une mère prennent leur fils pour qu'il soit lapidé
Josué 8.8 : prise d'une ville
Josué 8.21 : prise d'une ville
Josué 8.23 : Le roi Aï est pris par Israël pour être tué
1 Samuel 15.8 : Le roi Agag est pour être tué
1 Samuel 23.26 : Saül poursuit David et finit par s'emparer de lui
1 Rois 13.4 : Un roi en colère contre un homme demande à ses sujets de le saisir
1 Rois 18.40 : Elie demande à ce que les prophètes de Baal soient saisis pour être gorgés
1 Rois 20.18 : Saisie de soldats
2 Rois 7.12 : Saisie de soldats
2 Rois 10.14 : Saisie de soldats
2 Rois 14.7 : prise d'une ville
2 Rois 14.13 : Après un affrontement, Joas prend Amatsia
2 Rois 16.9 : prise d'une ville
2 Rois 18.13 : prise d'une ville
2 Rois 25.6 : un roi est pris pour qu'on prononce contre lui une sentence
Psaumes 10.2 : parle de victimes
Psaumes 71.11 : parle d'une personne abandonné par Dieu, qui se fait poursuivre et saisir
Proverbes 30.9 : parle d'attaque
Esaïe 36.1 : prise d'une ville
Jérémie 26:8 : une personne est saisie pour être tué
Jérémie 34.3 : une personne est prise pour être livré
Jérémie 37.13 : Jérémie est saisi pour recevoir un autre
Jérémie 37.14 : Jérémie refuse l'ordre et est arrêté pour être mit en prison
Jérémie 38.23 : une personne sera saisi par la main du roi de Babylone
Jérémie 40.10 : parle de villes prises
Jérémie 50.24 : Babylone est prise car elle a luté contre Dieu
Jérémie 50.46 : Babylone est prise
Jérémie 51.32 : parle de passages envahis
Jérémie 51.41 : parle de conquête
Jérémie 52.9  : un roi est pris pour qu'on prononce contre lui une sentence
Ezéchiel 12.13 : une personne est prise pour être tué
Ezéchiel 14.5 : parle de la saisie de ceux qui se sont éloignés de Dieu
Ezéchiel 17.20 : parle d'une personne qui sera prise dans le filet de Dieu
Ezéchiel 19.4 : parle d'une personne prise dans des fosses
Ezéchiel 19.8 : parle d'une personne prise dans des fosses
Ezéchiel 21.23 : parle de pécheurs pris
Ezéchiel 21.24 : parle de pécheurs pris par la main de Dieu
Ezéchiel 29.7 : parle de Pharaon qui a été pris pour être rompu


Le seul verset où le mot taphas pourrait être employé sans violence est le verset suivant :

Esaïe 3
6 On ira jusqu'à saisir (taphas) son frère dans la maison paternelle: Tu as un habit, sois notre chef! Prends ces ruines sous ta main!
7 Ce jour–là même il répondra: Je ne saurais être un médecin, Et dans ma maison il n'y a ni pain ni vêtement; Ne m'établissez pas chef du peuple!


Cependant, ce verset doit être lu à la lumière de tous les autres versets qui rattachent le mot taphas à la violence. Rien n'indique que la saisie n'a pas été faite avec violence. La traduction de la Bible Zadoc est celle-ci :

(Bible Zadoc) : Que si quelqu'un exerce une pression sur un parent dans la maison paternelle en disant: "Tu possèdes un manteau, consens donc à être notre chef, à soutenir de ta main cet édifice chancelant;


Donc on ne peut pas utiliser ce verset pour prouver que le mot taphas peut être utilisé sur une personne sans violence. D'ailleurs, il existe trois versets du même type pour le mot chazaq :

Esaïe 4:1 
Et sept femmes saisiront (chazaq) en ce jour un seul homme, et diront: Nous mangerons notre pain, Et nous nous vêtirons de nos habits; Fais–nous seulement porter ton nom! Enlève notre opprobre!

Zacharie 8:23 
Ainsi parle l'Eternel des armées: En ces jours–là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront (chazaq) (chazaq) un Juif par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous.

Zacharie 14:13 
En ce jour–là, l'Eternel produira un grand trouble parmi eux; L'un saisira (chazaq) la main de l'autre, Et ils lèveront la main les uns sur les autres.


Mieux encore, d'autres versets utilisant le mot chazaq exclu toute violence possible :

2Samuel 15
4 Absalom disait: Qui m'établira juge dans le pays? Tout homme qui aurait une contestation et un procès viendrait à moi, et je lui ferais justice.
5 Et quand quelqu'un s'approchait pour se prosterner devant lui, il lui tendait la main, le saisissait (chazaq) et l'embrassait.


Il serait absurde de penser que quelqu'un qui se prosternerait devant son juge, saisissent sa main avec violence pour l'embrasser. D'autres versets prouvent que le mot chazaq peut ne pas être utilisé avec violence :

2Rois 4
26 Maintenant, cours donc à sa rencontre, et dis–lui: Te portes–tu bien? Ton mari et ton enfant se portent–ils bien? Elle répondit: Bien.
27 Et dès qu'elle fut arrivée auprès de l'homme de Dieu sur la montagne, elle embrassa (chazaq) ses pieds. Guéhazi s'approcha pour la repousser. Mais l'homme de Dieu dit: Laisse–la, car son âme est dans l'amertume, et l'Eternel me l'a caché et ne me l'a point fait connaître.

Juges 16:26 
Et Samson dit au jeune homme qui le tenait (chazaq) par la main: Laisse–moi, afin que je puisse toucher les colonnes sur lesquelles repose la maison et m'appuyer contre elles.

Juges 19:4 
Son beau–père, le père de la jeune femme, le retint (chazaq) trois jours chez lui. Ils mangèrent et burent, et ils y passèrent la nuit.


Pour le mot laqach, il existe beaucoup de versets impliquant la non violence, en voici quelques uns :

Genèse 4:19 
Lémec prit (laqach) deux femmes: le nom de l'une était Ada, et le nom de l'autre Tsilla.

Genèse 11:29 
Abram et Nachor prirent (laqach) des femmes: le nom de la femme d'Abram était Saraï, et le nom de la femme de Nachor était Milca, fille d'Haran, père de Milca et père de Jisca.

Genèse 12:19 
Pourquoi as–tu dit: C'est ma soeur? Aussi l'ai–je prise (laqach) pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends (laqach)–la, et va–t–en!


Nous avons donc vu que le mot taphas a une signification identique aux mots chazaq et laqach, et même que taphas est un mot qui contient plus de violence que les deux autres. Il est donc faux de prétendre que Deutéronome 22.28 ne décrit pas un cas de violence à cause du fait que le mot employé est taphas et non charaq ou laqach.

Par contre, nous pouvons faire la remarque suivante : dans Deutéronome 22.22-23, lorsqu'il s'agit d'un adultère (donc d'un acte sexuel avec consentement de la part de la femme), aucun mots impliquant la violence n'est présent :

Deutéronome 22
22 Si l'on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d'Israël.
23 Si une jeune fille vierge est fiancée, et qu'un homme la rencontre dans la ville et couche avec elle,
24 vous les amènerez tous deux à la porte de la ville, vous les lapiderez, et ils mourront, la jeune fille pour n'avoir pas crié dans la ville, et l'homme pour avoir déshonoré la femme de son prochain. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.


Dans ces versets, il n'y a ni taphas, ni chazaq, ni laqach, car c'est un cas d'adultère. Puis, dans les versets 25 et 28 l'auteur traite de la violence en utilisant les mots chazaq ou taphas :

Deutéronome 22.25 
Mais si c'est dans les champs que cet homme rencontre la jeune femme fiancée, lui fait violence (chazaq) et couche avec elle, l'homme qui aura couché avec elle sera seul puni de mort.

Deutéronome 22.28
Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence (taphas) et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,


Si le verset 28 concernait un acte sexuel avec consentement de la part de la femme, il aurait été similaire aux versets 22-23, c'est à dire sans aucun mot impliquant la violence.

Sam Shamoun disait que le mot taphas avait été traduit par "saisir" dans plusieurs Bible. Mais nous avons vu que le mot taphas impliquait la violence, donc même s'il est traduit par "saisir", il s'agit d'une saisie avec violence.

Chose étonnante, Sam Shamoun n'a pas chercher à savoir si le mot chazaq n'avait pas lui aussi été traduit par saisi dans Deutéronome 22.25. Voici des traductions de Deutéronome 22.25 où le mot chazaq est traduit par : saisir, tenir, s'emparer, etc... :

Bible Chouraqui : Si l'homme trouve dans un champ une adolescente fiancée qu'il la saisisse et couche avec elle, l'homme qui a couché avec elle mourra seul.

TOB : Si c'est dans les champs que l'homme rencontre la jeune fiancée, la saisit et couche avec elle, l'homme qui a couché avec elle sera le seul à mourir;

Amplified Bible : But if a man finds the betrothed maiden in the open country and the man seizes her and lies with her, then only the man who lay with her shall die.

English Standard Version : "But if in the open country a man meets a young woman who is betrothed, and the man seizes her and lies with her, then only the man who lay with her shall die.

Young's Literal Translation: `And if in a field the man find the damsel who is betrothed, and the man hath laid hold on her, and lain with her, then hath the man who hath lain with her died alone;


L'argument de Sam Shamoun qui consistait à dire que le mot taphas n'impliquait pas la violence parce qu'il était traduit dans plusieurs Bible par saisir ou s'emparer tombe donc à l'eau puisque c'est aussi le cas du mot chazaq. Mais ceci est normal car nous avons vu que les mots taphas et chazaq avaient le même sens.

Par ailleurs, si dans Deutéronome 22.28-29 le mot taphas n'impliquait pas de violence, alors les auteurs des traductions qui vont suivre ont osés insultés les jeunes filles non fiancés et ont trompés le lecteur, car une personne qui se sera basé sur leurs traductions croira qu'il aura agit convenablement. Voici des traductions où le mot taphas est traduit par un mot contenant de la violence :

Bible Louis Segond : Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,

Bible Fillion : Si un homme trouve une jeune fille vierge qui n'a point été fiancée, et que, lui faisant violence, il la déshonore, les juges, après avoir pris connaissance de cette affaire,

Bible Saci : Si un homme trouve une fille vierge qui n'a point été fiancée, et que lui faisant violence il la déshonore, les juges ayant pris connoissante de cette affaire,

Bible Chouraqui : Si un homme trouve une adolescente vierge qui n'est pas fiancée, il la saisit, couche avec elle et ils sont découverts: l'homme qui a couché avec elle donne au père de l'adolescente cinquante sicles d'argent, et elle est à lui pour femme. L'ayant violentée, il ne pourra pas la renvoyer, tous ses jours.

Bible Zadoc : Si un homme, rencontrant une fille vierge non fiancée, la surprend et abuse d'elle et qu'ils soient pris sur le fait, l'homme qui a eu commerce avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent, et elle deviendra sa femme, parce qu'il l'a violée; il ne pourra la répudier de sa vie.

Bible Annotée : Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, la saisit et couche avec elle et qu'on les surprenne, l'homme qui a couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante pièces d'argent, et elle sera sa femme, parce qu'il l'a violée; il ne pourra pas la répudier, tant qu'il vivra.

New International Version : If a man happens to meet a virgin who is not pledged to be married and rapes her and they are discovered,

New International Reader's Version : Suppose a man happens to see a virgin who hasn't promised to marry another man. And the man who happens to see her rapes her. But someone discovers them.

The Message : When a man comes upon a virgin who has never been engaged and grabs and rapes her and they are found out

New Century Version : If a man meets a virgin who is not engaged to be married and forces her to have sexual relations with him and people find out about it,

GOD'S WORD Translation : This is what you must do when a man rapes a virgin who isn't engaged. When the crime is discovered,

Holman Christian Standard Bible : If a man encounters a young woman, a virgin who is not engaged, takes hold of her and rapes her, and they are discovered,

New American Standard Bible : If a man finds a girl who is a virgin, who is not engaged, and seizes her and lies with her and they are discovered, then the man who lay with her shall give to the girl's father fifty shekels of silver, and she shall become his wife because he has violated her; he cannot divorce her all his days.

Amplified Bible : If a man finds a girl who is a virgin, who is not betrothed, and he seizes her and lies with her and they are found, Then the man who lay with her shall give to the girl's father fifty shekels of silver, and she shall be his wife, because he has violated her; he may not divorce her all his days.

New Living Translation : Suppose a man has intercourse with a young woman who is a virgin but is not engaged to be married. If they are discovered, 29 he must pay her father fifty pieces of silver.[a] Then he must marry the young woman because he violated her, and he may never divorce her as long as he lives.

English Standard Version : "If a man meets a virgin who is not betrothed, and seizes her and lies with her, and they are found, 29then the man who lay with her shall give to the father of the young woman fifty shekels of silver, and she shall be his wife, because he has violated her. He may not divorce her all his days.


Le texte original de l'Ancien Testament est celui de l'Hébreu. Mais il a été traduit, environ trois siècles avant notre ère. C'est sur traduction du texte grecque, appelé "Septante", que se sont basés les auteurs du Nouveau Testament pour faire référence à l'Ancien Testament (voir ici). Elle était donc d'une autorité importante à leur yeux. De plus, ceux qui ont éffectué cette traduction était beaucoup plus savant que nous et savaient donc si le mot taphas impliquait ou non, dans ce verset, la violence. Or, dans la traduction des septante (consultable ici), nous trouvons que le verset Deutéronome 22.28 a été traduit de la même manière que Deutéronome 22.25 :

25 But if a man find in the field a damsel that is betrothed, and he should force her and lie with her, ye shall slay the man that lay with her only.

28 And if any one should find a young virgin who has not been betrothed, and should force her and lie with her, and be found,


C'est donc une preuve supplémentaire que le verset 28 concerne bien le viol. Si ce n'était pas le cas, alors les auteurs de la Septante auraient induit en erreur tous ses lecteurs (plusieurs chrétiens n'avaient que les Septante comme référence, ils n'avaient pas accès au texte hébreux) sur un sujet aussi délicat que celui du viol de la femme, ils ne pouvaient donc pas se permettre d'être négligeant sur ce sujet.


La vulgate est la traduction de la Bible en latin effectué par un des pères de l'église, Jérôme. Elle aussi est d'une grande importance. Par ailleurs, les traductions des Bibles Saci et Fillion sont basés sur celle de la Vulgate (voir ici ou labas). Or nous avons vu que les Bibles Saci et Fillion ont traduit le mot taphas par "lui faisant violence". C'est encore une preuve que le mot taphas dans Deutéronome 22.28 implique la violence.



La suite dans la partie 2




21/06/2010 1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Liens

Voir les articles de la catégorie La femme dans la Bible
Imprimer cet article


Recommander ce blog | Contacter l'auteur | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion